robert_charlebois (1)

 

 Robert Charlebois

Armoiries de Montreal

 

Je vous emmène faire un petit tour au Canada avec Robert Charlebois

né le 25 juin 1944 à Montréal (Québec), 

un auteur-compositeur-interprète, musicien et acteur québécois.

 

Parolier mais avant tout compositeur-interprète et homme de scène, il a mis en musique des textes de Réjean Ducharme, de Marcel Sabourin,

Marcel_Sabourin

 

de Claude Péloquin, de Claudine Monfette (Mouffe), d'Arthur Rimbaud,

Arthur Rimbaud

de Daniel Thibon, d'Alfred Jarry et de Marcel Beauchamp. Dans les années 1970, alors qu'il est édité par les disques Barclay, il effectue une tournée française houleuse avec Léo Ferré.

Léo_Ferré_3

 

Au cinéma, il tient un rôle secondaire dans Entre la mer et l'eau douce en 1967. L'année suivante, il tient un premier rôle dans jusqu'au coeur. Il signe quelques musiques de films, dont celle du populaire Deux femmes en or, en 1970.

Deux femmes en or

 

En 1975, aux côtés de Terrence Hill et Miou Miou, il est la vedette d'un western-spaghetti produit par Sergio Leone, un génie, deux associés, une cloche.

Il est considéré comme un géant de la chanson québécoise aux côtés de Félix Leclerc et Gilles Vigneault (avec lesquels il fera le spectacle j'ai vu le loup, le renard, le lion). Il a aussi eu une influence importante sur d'autres artistes tels que Daniel Boucher.

daniel Boucher

 

Pendant 12 ans, il a été très actif dans le domaine de la bière, notamment des micro brasseries, et fut même vice-président d'Unibroue.

Il a reçu L'Ordre national du Québec, OC. ( c'est la plus haute distinction remise par le gouvernement du Canada instauré en 1984).

Robert_Charlebois_2009

 

Issu de la grande bourgeoisie québécoise, Robert Charlebois est le fils de Maurice Charlebois, ingénieur dirigeant une usine métallurgique d'outils de précision qui fournissait l'armée américaine, et de Germaine Guay, secrétaire.

En 1944, la famille Charlebois habite sur la rue Fabre plus précisément au 4849, dans l'actuel arrondissement du Plateau Mont-Royal.

En parallèle à ses études à l'école nationale de théâtre, de 1962 à 1965, il ammorce une carrière de chansonnier au début des années 1960. Il fait ses premières apparitions sur scène à partir de septembre 1962, alors qu'il passe en première partie des spectacles de Félix Leclerc, avec qui il chante à plusieurs reprises dans différents festivals et accompagne au piano Jean-Guy Moreau. Il enregistre un premier album en 1965. Son quatrième, Robert Charlebois avec Louise Forestier, incluant notamment son succès Lindberg, paraît en 1968, en pleine période psychédélique.

Louise Forestier

 

Charlebois y propose, accompagné de l'Orchestre de jazz libre du Québec, un alliage enytre la poésie populaire du Québec et les rythmes et les sons électriques du rock.

Le succès de la chanson Lindberg, qu'il chante avec Louise Forestier, le conduit l'année suivante à monter sur la scène de l'Olympia de Paris. Le duo s'y produit en première partie de Georgette Plana.

Georgette Plana

 

Leur spectacle échevelé déconcerte le public de l'Olympia, venu d'abord pour applaudir cette chanteuse de variétés des années 1940. 

La légende veut qu'un soir, Charlebois installé à la batterie, ait frappé si fort sur les peaux que les éléments de la batterie ont roulé jusque dans les premières rangées du public.

Interviewé par Philippe Vandel (France-info 2012), Robert Charlebois revient sur cet épisode en précisant qu'il avait tellement raté son solo que la caisse claire est tombée de la scène et que, furieux qu'on ait baissé le rideau pendant qu'il finissait de chanter, il avait carrément jeté le reste de la batterie dans la salle.

Excédé par ce geste et sensible à l'agacement du public qui est dérouté par le psychédélisme rock de Charlebois et sa "gang", Bruno Coquatrix, le propriétaire de l'Olympia, fait annuler les spectacles de la troupe québécoise. Ce premier épisode mouvementé de Charlebois chez les français va largement contribuer à établir sa réputation à travers le Québec. Les années qui suivent sont fastes, les succès s'additionnent: Dolorès, Tout écartillé, Québec Love, Te v'là, Les ailes d'un ange, Miss Pepsi, Mon pays ce n'est pas un job, Mr Plum, Fu Man Chu, Conception, Ent'2joints, Je rêve à Rio.

De cette époque féconde sur le plan de la créativité, resteront comme des classiques Ordinaires et, en France notamment, Je reviendrais à montréal. 

 

 

 

Je reviendrai à Montréal

 

 

Je reviendrai à Montréal 
Dans un grand Boeing bleu de mer 
J'ai besoin de revoir l'hiver 
Et ses aurores boréales 

J'ai besoin de cette lumière 
Descendue droit du Labrador 
 
Et qui fait neiger sur l'hiver 
Des roses bleues, des roses d'or 

Dans le silence de l'hiver 
Je veux revoir ce lac étrange 
Entre le cristal et le verre 
Où viennent se poser des anges 

Je reviendrai à Montréal 
Écouter le vent de la mer 
Se briser comme un grand cheval 
Sur les remparts blanc de l'hiver 

Je veux revoir le long désert 
Des rues qui n'en finissent pas 
Qui vont jusqu'au bout de l'hiver 
Sans qu'il y ait trace de pas 

J'ai besoin de sentir le froid 
Mourir au fond de chaque pierre 
Et rejaillir au bord des toits 
Comme des glaçons de bonbons clairs 

Je reviendrai à Montréal 
Dans un grand Boeing bleu de mer 
Je reviendrai à Montréal 
Me marier avec l'hiver 
Me marier avec l'hiver
N'hésitez pas à consulter ce délicieux
Gâteau canadien aux pommes et au sirop d'érable
Bonne journée gourmande !!!
biz

paysage-canada-1024x747